Aller au contenu

Notre Département

Marionnettes, poésies et patrimoine prestigieux en Ardennes !

Terre de passions, de poésie et d'histoire, les Ardennes, à quelques kilomètres de la Belgique, rayonnent grâce à son Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes, son château médiéval, sa place Ducale et la mémoire du poète Arthur Rimbaud.

En bord de Meuse, Charleville-Mézières, cité fondée par Charles de Gonzague, dont le centre-ville en damier est typique des villes nouvelles du XVIIe, s'organise autour du fleuron architectural des Ardennes : la place Ducale. Cette sœur jumelle de la place des Vosges à Paris, formée de pierres de taille et de briques, est typique de l'architecture du siècle d'Henri IV et de Louis XIII. Magnifiquement conservée, cette place, dont l'attrait est rehaussé par la patine des âges, surprend plus d'un visiteur par sa majestueuse harmonie. Surmontée d'un beffroi d'où résonnent depuis 1947 les notes révolutionnaires du Chant du départ, elle constitue un des hauts lieux de l'activité touristique et culturelle de la ville. Dès les premiers rayons de soleil, les terrasses s'animent et l'endroit prend régulièrement l'allure des foires d'antan : marchés de produits du terroir, Fêtes de Gonzague, festival des confréries.... Avec, en point d'orgue cette année, le 20e Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes qui se déroulera du 18 au 27 septembre prochain. Les plus grands marionnettistes internationaux viendront rivaliser d'imagination et d'ingéniosité pour emporter le public dans un tourbillon d'intrigues et de drames, de passions et de rires. La ville, dont les rues, les squares et les salles de spectacles foisonnent alors d'artistes et de saltimbanques, est transformée pendant quinze jours en une vaste féérie dédiée à cet art ancien de la manipulation de ces intrigants personnages : les marionnettes à fil y côtoient des figurines de chiffons, des personnages en bois et tissus croisent des géants lumineux...un ravissement fabuleux pour petits et grands !

Crédit photo : David Truillard

Un château médiéval du XVe siècle : le Château de Sedan

On n'oubliera pas aussi de mettre le cap sur la ville de Sedan, à la découverte de son château fort du XVe siècle, le plus grand d'Europe, et dont l'exploration plongera le visiteur au cœur du monde féodal. Cette construction imposante et majestueuse qui présente des remparts de plus de vingt mètres d'épaisseur fut édifiée en 1424 en bord de Meuse par le comte de La Marck pour la défense de la principauté de Sedan. Aujourd'hui, classé aux Monuments historiques, il abrite désormais un musée retraçant le glorieux passé du site dont une salle dédiée à la guerre de 1870 qui comprend une riche collection de casques prussiens. Enfin, pour parfaire le séjour, on ne peut concevoir de quitter les Ardennes sans s'attabler au « Roy de la bière », établissement le plus ancien de la ville réputé pour ses fameux et inoubliables breuvages.

Crédit photo : David Truillard

Voie Verte Trans-Ardennes : une marche bucolique dans la Vallée de la Meuse

Fort de Charlemont à Givet

Crédit photo : David Truillard

Statue du Celte Dardennor

Crédit photo : David Truillard

Pour aller à la rencontre des Ardennes françaises de la plus belle des façons, il suffit de suivre les bords de la Meuse, tranquillement, sur cet ancien chemin de halage réaménagé. La Trans-Ardennes va de Givet - à quelques pas du réseau belge RAVeL, près d’Agimont - jusqu’à la périphérie de Charleville-Mézières, à Montcy-Notre-Dame. Sur cette piste sécurisée de 83 km, le monde alentour est un spectacle permanent, une rencontre entre nature, Histoire et légendes.

A Givet, les impressionnants murs du fort de Charlemont, élevés en 1555, toisent le départ de la Voie Verte, et ne nous quittent que plusieurs centaines de pas plus loin, où les collines verdoyantes de la vallée se dessinent déjà peu à peu. A Revin, on croise l’étonnante Maison Espagnole, dernière survivance de  la domination espagnole du 18e siècle. Puis il faut admirer, dans l’église fortifiée Saint-Léger de Monthermé, le badigeon qui s’est écaillé en 1925 pour offrir de magnifiques fresques du 16e siècle.

Les monts comptent de nombreux sites protégés et points de vue exceptionnels. Ils accueillent aussi les héros de vieilles légendes figés pour l’éternité dans l’étau rocheux d’immenses sculptures naturelles. Entre Laifour et Revin surgissent les superbes Dames de Meuse, les trois épouses des fils du seigneur de Hierges transformées en pierre pour les punir d’avoir été adultères ! A Bogny-sur-Meuse, les Rochers des Quatre Fils Aymon ont capturé des chevaliers fuyant sur le célèbre cheval-fée Bayard. Ont-ils croisé l’enchanteur Maugis sur sa Roche de l’Ermitage ? Un site naturel où s’est aujourd’hui installé Dardenor, chevalier de métal sculpté par l’artiste Eric Sléziak.

Les amateurs d’émotions fortes apprécieront Joigny-sur-Meuse, où des parapentistes s’élancent du somptueux Rocher des Grands Ducs, site naturel de 9 hectares. Au parc TerrAltitude, à Fumay, ils pourront essayer le Fantasticable et se lancer à une hauteur de plus de 100 m au-dessus de la Meuse sur une longueur de plus d’un kilomètre, le tout à plus de 130 km/h !

Sources :

Nous remercions l'Agence Départementale des Ardennes pour leur aide sur cette page !

Site du Tourisme en Ardennes : www.ardennes.com
Facebook : Tourisme en Ardennes

Retour en haut de page